Foire aux questions à propos du manifeste Un bond vers l’avant

  1. Qui a rédigé le manifeste Un bond vers l’avant?

La rédaction du manifeste Un bond vers l’avant a débuté au printemps 2015 lors d’une réunion de deux jours à Toronto à laquelle assistaient 60 représentants des droits autochtones, de justice sociale et alimentaire, environnementaux, de mouvements religieux et ouvriers du Canada. L’équipe de This Changes Everything a convoqué la réunion, mais n’a pas établi de résultats. L’idée était de créer un espace où ne dirait pas simplement « non » aux pires attaques envers les droits de la personne et les normes environnementales, mais pour rêver ensemble au monde que nous souhaitons vraiment et ce que nous pouvons faire pour y arriver. Il y a eu plusieurs versions du manifeste et il a été façonné par l’apport de douzaines de personnes.

 

  1. Qui en sont les organisateurs? Est-ce un projet des partisans du NPD?

Le manifeste Un bond vers l’avant est une initiative non partisane coordonnée par l’équipe This Changes Everything. Parmi les signataires, on compte des partisans de tous les partis politiques et certains n’en appuient aucun. Toutefois, toutes ces personnes s’entendent pour dire que le moment est venu d’adopter un programme transformateur ne provenant pas de politiques électorales, pour créer une vague de soutien populaire qui mettra une véritable pression sur le prochain gouvernement fédéral, peu importe le parti élu. L’histoire nous dit que ce genre de pression est le plus beau cadeau qu’un nouveau gouvernement peut recevoir.

 

  1. Les politiques préconisées dans le manifeste Un bond vers l’avant sont-elles « utopiques »?

Certainement pas. Bon nombre des politiques, comme la transition rapide vers des énergies renouvelables, la création massive d’emplois verts et un contrôle plus démocratique de notre énergie, sont déjà mises en œuvre dans d’autres pays. L’Allemagne génère maintenant 30 % de son électricité à partir d’énergies renouvelables, a créé 400 000 emplois dans le secteur des énergies propres et a 1 000 coopératives locales qui assurent le contrôle des collectivités sur les coûts d’énergie. Des études scientifiques, citées dans le manifeste, démontrent qu’une transition complète et économiquement intéressante vers des énergies renouvelables est réalisable au cours des 20 à 30 prochaines années. Les climatologues nous disent que cette transition est nécessaire. Les ingénieurs nous disent que cette transition est possible. Tout ce qu’il nous reste à faire maintenant est de générer le pouvoir politique pour y arriver.

 

  1. Mais, pouvons-nous nous le permettre?

Oui. Le Centre canadien de politiques alternatives a produit un document expliquant comment recueillir de l’argent pour le bond de façon à ce qu’il s’agisse d’un montant net positif pour l’économie.

 

  1. La diffusion du manifeste pendant les élections ne risque-t-elle pas de nuire aux chances des partis de l’opposition? N’aidez-vous pas ainsi les conservateurs?

Les sondages démontent que les Canadiens souhaitent davantage de politiques progressives que celles offertes par les principaux partis politiques. Les gens veulent des idées audacieuses et positives qui touchent simultanément les changements climatiques et rendent notre économique plus juste. Ils voteraient pour le parti qui les offre si c’était possible. Le manifeste Un bond vers l’avant n’est pas une menace, mais un cadeau à tout parti politique ayant suffisamment de courage pour mettre ces idées de l’avant.

 

  1. Pourquoi ne pas simplement appuyer le Parti Vert?

Ce projet ne vise pas à dire aux gens pour qui voter. Nous espérons qu’ils parleront du bond avec tous les candidats de leur comté et qu’ils décideront quelles politiques sont les plus compatibles avec sa vision. Certains partis, comme le Parti Vert, produisent déjà leur propre documentation comparant leur plateforme au bond. Selon nous, la plateforme du Parti Vert n’est toutefois pas suffisamment ambitieuse, ressemblant davantage à un pas qu’à un bond. Nous reconnaissons cependant que chaque comté est différent qu’il y a de véritables inquiétudes par rapport à la division des votes. Nous voulions donc créer un outil qui permettrait aux gens de pousser le Canada vers un programme de justice climatique et économique, et ce, peu importe le parti pour lequel ils décident de voter aux prochaines élections.

 

  1. Qu’arrivera-t-il après les élections?

C’est là que le véritable travail commence. Peu importe qui formera le prochain gouvernement, nous espérons que le  bond sera un sujet de discussion et de débat important pendant la campagne, et qu’un nombre considérable de Canadiens l’aura appuyé ou signé, le rendant ainsi impossible à ignorer pour le Parlement. Si le Canada se retrouve avec un gouvernement de coalition, composé de divers partis d’opposition, nous croyons que la vision exposée dans le manifeste Un bond vers l’avant pourrait devenir un facteur important pour donner forme au programme de la coalition.

 

  1. Est-ce que cette initiative concerne seulement le Canada? Mon pays a également besoin de faire un bond.

Le Canada est le premier pays à dévoiler un tel manifeste, mais il y a déjà un groupe qui se penche activement sur le sujet en Australie et d’autres pays ont également exprimé de l’intérêt, y compris les États-Unis, où un tel outil pourrait être très utile en vue des élections de 2016. Nous n’avons pas la capacité ou le souhait de contrôler le développement de cette idée à l’internationale. Cependant, nous exhortons les personnes qui veulent mettre en œuvre leur propre groupe pour le manifeste de jeter un filet aussi large et aussi inclusif que possible. La clé de notre collaboration était la participation d’une grande diversité de groupes dès le départ, allant de défenseurs communautaires des droits des migrants à des dirigeants syndicaux de haut niveau. Nous sommes convaincus que ce processus ne devrait pas être mené par un parti politique, et ce, quelle que soit l’orientation de leurs politiques.

 

  1. Avez-vous nommé le manifeste en fonction du Grand Bond en avant de Mao Zedong? Avez-vous perdu la boule?

Non, et on espère que non. Nous avons choisi ce titre, car il exprime le besoin pour une transformation rapide plutôt qu’une combinaison de petits pas vers l’avant qui, trop souvent, comporte de grands pas vers l’arrière. Une autre raison qui explique notre choix, l’année 2016 sera bissextile. Nous ajoutons donc une journée au calendrier afin de synchroniser nos méthodes de mesurage humaines inadéquates avec la rotation de la Terre autour du Soleil.

Puisque nos systèmes économique et politique entrent en conflit avec les limites planétaires, nous croyons que l’année bissextile constitue un excellent symbole des types de compromis que nous devons tous faire pour la physique et la chimie de la Terre, et ce, non seulement tous les quatre ans le 29 février, mais chaque jour pendant plusieurs générations. Il est temps d’équilibrer notre mode de vie avec notre domicile. Il est temps de faire le bond!

 

  1. Comment mon organisation peut-elle appuyer le manifeste Un bond vers l’avant et être nommée sur le site Web?

Nous vous remercions pour votre appui! Envoyez un courriel avec le nom de votre organisation à signatories@leapmanifesto.org et nous l’ajouterons au site Web.